Vers contenu
La Grande Guerre

Vous êtes ici: La Grande Guerre > Publications et Media > L'anglaise et ses fusiliers marins

Print

L'anglaise et ses fusiliers marins

kaft_langlaise

Au travers de faits historiques, de nombreuses anecdotes et de documents écrits et photographiques pour la plupart inédits et notamment le journal de guerre du général Roger Hély d’Oissel,un texte exceptionnel, détaillé et totalement inédit, cet ouvrage brosse la vie héroïque de tous ces personnages présents dans le Westhoek dès l’automne 1914.

Il s’agit d’une fresque incontournable, poignante et remplie d’émotions qui a le mérite de souligner le courage et l’abnégation de Lady Dorothie Feilding, cette jeune noble anglaise proche de l’état-major français, basée à Furnes et toute entière dévouée à son travail d’ambulancière bénévole au front entre Dixmude et Nieuport, bravant tous les dangers pour tenter de sauver qui pouvait l’être et ceci, dans des conditions inimaginables et bien souvent contre l’avis de la hiérarchie militaire de l’époque.

Il s’agit également d’attirer l’attention sur la bravoure et la vaillance des fusiliers marins de l’amiral Ronarc’h, des unités de débarquement, qui n’étaient pas préparés à cette guerre de tranchée. Leur vie quotidienne à l’Yser, leurs joies, leurs peines. Beaucoup d’entre eux sont morts et reposent, notamment, dans les nombreux cimetières de la région.
Dorothie Feilding, qui avait appris le français dans son adolescence, a très vite noué des liens amicaux avec « ses marins ». Ceux-ci le lui ont bien rendu.

Patrick Vanleene, ce passionné de la première guerre, va vous captiver à l’aide de souvenirs émouvants sans oublier la précision de la vérité historique toujours présente.